management


management

management [ manaʒmɑ̃; manadʒmɛnt ] n. m.
• 1921; mot angl. « conduite, direction d'une entreprise »
Anglic.
1Ensemble des connaissances concernant l'organisation et la gestion d'une entreprise. Cours, séminaire de management.
Application de ces connaissances à une affaire, une entreprise. conduite, direction. Management participatif, autoritaire, à l'américaine.
2Par ext. Équipe dirigeante d'une entreprise. direction.

management nom masculin (anglais management, de to manage, diriger) Ensemble des techniques de direction, d'organisation et de gestion de l'entreprise. Ensemble des dirigeants d'une entreprise. ● management (difficultés) nom masculin (anglais management, de to manage, diriger) Prononciation [&ph97;ɛ&ph98;ɛ&ph88;ʒ&ph97;ə&ph98;&ph104;], à l'anglaise, en prononçant les deux a comme un è, le g comme -dj-, et sans articuler les e de -ement ; ou à la française, en donnant au deux a leur articulation habituelle, et en articulant le reste du mot comme dans ménagement. Emploi Cet anglicisme aujourd'hui courant est admis par l'Académie. ● management (expressions) nom masculin (anglais management, de to manage, diriger) Management par projet, organisation du travail autour d'équipes pluridisciplinaires (ingénieurs, techniciens, financiers, commerciaux, …) responsables d'un projet de sa conception à sa réalisation. Management participatif, organisation du travail visant à mobiliser le personnel en assurant la cohérence entre ses objectif individuel et les objectifs de l'entreprise.

management
n. m. (Anglicisme)
d1./d Ensemble des techniques d'organisation et de gestion des entreprises, des sociétés commerciales, etc.
d2./d Par ext. Ensemble des dirigeants (d'une entreprise).

⇒MANAGEMENT, subst. masc.
A.— ÉCON. Ensemble des méthodes d'organisation efficace (définition et partage des responsabilités) et de gestion rationnelle (en fonction d'objectifs ou de programmes fixés) employées dans la direction d'une affaire, d'une entreprise :
1. Peu à peu, est apparu, d'abord à côté, puis en face du « patronat réel », un patronat que l'on pourrait appeler de « management » ou de gestion qui dirige effectivement les entreprises, mais à la tête desquelles ne sont plus que de grands cadres exerçant des fonctions patronales au bénéfice de groupes financiers ou autres dont le public et les actionnaires ne déterminent plus exactement les forces dominantes.
Univers écon. et soc., 1960, p. 1-11.
P. méton. Ensemble des personnes qui élaborent la politique et l'administration de l'entreprise. Au « management » de diriger l'entreprise; au syndicat de protéger les droits individuels et collectifs de ses adhérents (Traité sociol., 1967, p. 484).
B.— P. anal. Organisation personnelle sur le plan social, professionnel et familial. V. manager2 B :
2. À la bonne ménagère (...) il faut adjoindre désormais un athlète capable de participer aux loisirs sportifs, une citoyenne conscience exprimant de façon raisonnée ses opinions et ses votes, une travailleuse ambitieuse et compétente (...) une organisatrice hors pair (...). Le management peut là encore faciliter cette « cohabitation » en permettant (...) de prendre sa vie en main au lieu de se laisser dévorer par elle.
Chr. COLLANGE, Madame et le management, Paris, Tchou, 1969, p. 178.
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1957 (Réalités 7/ 1957, 93b ds HÖFLER Anglic.). Empr., prob. d'apr. l'usage amér., à l'angl. management « action de conduire, de diriger, d'entraîner » dér. de to manage (v. manager2) att. dep. la fin du XVIe s. et en partic. dep. la fin du XVIIIe s. comme terme désignant un ensemble de personnes chargées de l'administration, la gestion ou la direction d'une institution, d'un organisme ou d'une entreprise (cf. NED et P. NÉGRIER, Organisation technique et commerciale des usines. Paris, Dunod, 1918, p. IV : Aux États-Unis (...) depuis nombre d'années l'organisation scientifique du travail — le scientific-management — , est enseignée dans toutes leurs écoles techniques); l'usage du terme « prononcé à la française » a été admis après avis de l'Académie fr. (Arrêté du 12 janv. 1973, Journal officiel, 18 janv. 1973). Bbg. DUBUC (R.). Sans ménagement pour management. Meta. 1970, t. 15, pp. 110-112. — HUMBLEY 1974 t. 2, pp. 590-591.

management [manaʒmɑ̃; menedʒmənt] n. m.
ÉTYM. 1921, H. Fayol; mot angl. « conduite, direction d'une entreprise ».REM. On rencontre en 1898 la forme managérat.
Anglic. Écon. Ensemble des techniques d'organisation et de gestion d'une affaire, d'une entreprise. Administration, conduite, direction, exploitation. || « Le fameux “management” est avant tout un climat de dynamisme » (la Croix, 11 juil. 1970). || Relatif au management. Managérial.
0 Le Club du Livre de Management sélectionne, traduit et publie chaque année les quelques livres de portée internationale qui jettent un éclairage absolument neuf sur les problèmes décisifs du management : grâce à eux, les dirigeants français ont accès parmi les premiers aux techniques de direction et de gestion les plus avancées et se retrouvent à égalité avec les managers américains, allemands ou japonais.
l'Express, 11 juin 1973, publicité, p. 33.
REM. Cet anglicisme a été adopté par l'Académie française, avec une prononciation francisée.

Encyclopédie Universelle. 2012.